Ecrivez-nous Accueil Indice Imprimer S'abonner A propos de nous... Nos autres sites www.6com.be Plan du site
Inscrivez-vous
L'actualité Edito; Vie syndicale 6cofiches Dossiers Liens

Bienvenue sur 6com.be
14 Août 2020

Le retour à l´avant-plan de la réduction collective du temps de travail


La question de la durée du temps de travail a toujours été centrale dans les discussions sociales. Aux patrons qui estiment qu’on ne travaille jamais assez, les syndicats répliquent qu’on travaille toujours trop et que la réduction collective du temps de travail est un outil de création massive d’emplois. Un outil qui permet donc de lutter contre le chômage.

En cette période de crise, la question est de retour sur le devant de la scène. Mais avec des accents différents : l’option mise en avant est essentiellement défensive. En ce sens que la réduction du temps de travail dont on parle le plus aujourd’hui vise surtout à éviter des licenciements. Et qu’elle est souvent l’œuvre d’un accord entre patrons et représentants des travailleurs pour éviter des licenciements alors que l’activité économique est en recul.

On ne compte plus en effet les entreprises qui ont décidé de recourir à des formules de crédit-temps à 4/5eme pour les employés. C’est le cas notamment chez Caterpillar à Gosselies (voir 6com du 27/04). D’autres ont mis en œuvre des mesures dites de réductions du temps de travail : chez Outokumpu (Grivegnée), les ouvriers ont conclu une convention faisant passer le temps de travail hebdomadaire de 38 à 37 heures, ceci pour répondre à une démarche patronale de réductions des coûts salariaux (voir 6com du 24/04). Autre exemple : la réduction du temps de travail de 10% acceptée par les employés et cadres de Volvo Cars à Gand pour une période de quatre mois. En échange, la direction a promis de ne pas licencier pour raisons économiques (voir 6com du 23/03).

Ces décisions prises dans le contexte de crise économique que l’on traverse aujourd’hui sont, on l’a dit, essentiellement défensives : elles ne visent pas la création d’emplois, mais bien le maintien de l’emploi.

Dans les QG syndicaux, on se plait néanmoins à rappeler que la revendication d’une réduction collective du temps de travail doit aussi être vue comme un outil de redistribution du temps de travail et de lutte contre le chômage. Et qu’elle s’inscrit dans une perspective d’une amélioration du bien-être ainsi que dans une logique de partage des gains de productivité.

Ainsi, la FGTB wallonne qui fait campagne au son du slogan « le capitalisme nuit gravement à la santé » accorde une large place dans ses propositions concrètes à  la réduction collective du temps de travail. Une revendication qu’elle positionne comme une réponse au sous-emploi. Dans cette perspective, la réduction collective du temps de travail doit être massive (au moins 10% du temps de travail), sans perte de salaire et avec embauche compensatoire. La FGTB wallonne estime aussi que cette mise en œuvre doit intervenir au plan européen par l’adoption d’une législation harmonisée et cohérente sur une réduction linéaire du temps de travail.

LA FGTB fédérale n’est pas en reste. Son action « Parachute rouge » remet aussi en lumière la revendication de la réduction collective du temps de travail sans perte de salaire. L’objectif est clair : faire face à la crise. Une crise qui fait des dégâts en termes d’emplois. Ainsi entre janvier 2008 et avril 2009, 24.494 licenciements ont été enregistrés (voir 6com du 14/05). Sans oublier les conséquences de la crise sur le chômage économique : le nombre de journées de chômage temporaire est en hausse de 150% sur un an.

Au chômage économique, la FGTB fédérale préfère l’alternative de la réduction du temps de travail sans perte de salaire via des dispositifs existants, notamment la loi Vande Lanotte – Di Rupo. Mis en place en 1997, le système comportait un volet « défensif », pour les entreprises en difficultés et un volet « offensif » pour celles qui désiraient accroître le niveau de l’emploi. L’idée est de réduire collectivement le temps de travail à 4 jours par semaine contre des réductions de cotisations sociales pour l’employeur (voir Syndicat du 27/02).

De son côté, la FGTB Métal Liège-Luxembourg a toujours été à la pointe sur la question de la réduction du temps de travail. Au milieu des années ’90, elle en avait d’ailleurs fait son cheval de bataille, sous le slogan « 32 heures de travail par semaine, sans perte de salaire et avec embauche compensatoire ». Elle avait aussi développé un modèle, via la Form’action André Renard, qui visait à démontrer qu’une telle réduction du temps de travail, encouragée par des abattements publics de charges sociales, pouvait être financièrement neutre pour les entreprises et intéressante pour les finances publiques.

Face à la crise actuelle, la FGTB Métal Liège-Luxembourg revient sur le terrain de la réduction collective du temps (voir Rouge Métal n°27, mars 2009). Et rappelle que depuis la prise de pouvoir du libéralisme, au début des années ’80, la tendance à la réduction collective du temps de travail s’est arrêtée. Ce qui n’a pas empêché le temps de travail de continuer à baisser. Sous l’effet du temps partiel. Un temps partiel par ailleurs souvent imposé. Avec aussi le salaire partiel qui l’accompagne.

La crise économique d’aujourd’hui impose un virage : le libéralisme nous a conduits dans un mur. Il faut à présent en sortir. Et prendre d’autres options en redistribuant le fruit des richesses produites plus équitablement entre le travail et le capital. Une issue qui passe notamment par la réduction collective du temps de travail. Comme au bon vieux temps.

Le temps de travail en Europe

La question de la réduction collective du temps de travail reste aujourd’hui un sujet essentiellement national. Elle aurait pourtant toute sa raison d’être au plan européen. On en est bien loin, semble-t-il : la législature européenne se termine par une confrontation entre la Commission et le Parlement européen sur le sujet. Le Parlement vient ainsi de rejeter le projet de directive sur le temps de travail. Lequel visait notamment à déroger à la durée maximale hebdomadaire (48h) et permettre, avec l’accord du salarié concerné, de travailler jusqu’à 60 ou 65 heures par semaine (voir 6com du 29/04).

Pays

Durée conventionnelle

Moyenne de temps de travail

Durée maximale autorisée du temps de travail

Par semaine

Nombre d’heures travaillées par semaine (travail à temps plein)

Nombre de jours fériés par an

Allemagne

37

48

41,7

9

Autriche

38,8

40

44,1

13

Belgique

38

48

41

12

Chypre

38

48

41,8

17

Danemark

37

48

40,5

11

Espagne

38,5

40

42,2

9

Estonie

40

40

41,5

12

Finlande

37,5

40

40,5

14

France

35

48

41

11

Grèce

40

48

44,1

13

Hongrie

40

48

41

12

Irlande

39

48

40,7

11

Italie

38

48

41,3

11

Lettonie

40

40

43

11

Lituanie

40

48

39,8

10

Luxembourg

39

48

40,9

11

Malte

40

48

41,2

14

Pays-Bas

37

48

40,8

9

Pologne

40

40

42,9

12

Portugal

38,3

40

41,6

12

Rép Tchèque

38

40

42,7

12

Royaume-Uni

37,2

48

43,1

8

Slovaquie

40

40

41,6

15

Slovénie

40

40

42,5

18

Suède

38,8

40

41,1

11

UE25[1]

38,6

44,48

41,9

11,92


 


[1] Avant l’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie en janvier 2007

Tous les dossiers
Composition et programme des gouvernements fédéral et régionaux
31-mai-2016

Rouge Métal, le mensuel de la FGTB Métal Liège-Luxembourg
13-sept.-2015

La Fête du 1er mai à Liège
25-avr.-2015

6com-Europe, une lettre socio-économique pour mieux comprendre l´Europe
26-mars-2014

Rouge Métal, le mensuel de la FGTB Métal Liège-Luxembourg
10-janv.-2014

6com-Europe, une lettre socio-économique pour mieux comprendre l´Europe
13-déc.-2013

Elections sociales 2012 : le calendrier des Métallos liégeois
01-mai-2012

Le travail étudiant: pour qui? Quand? Comment?
10-févr.-2012

Les métallos wallons et bruxellois sur le terrain
16-janv.-2012

2003-2011: la sidérurgie liégeoise souffle le chaud et le froid
12-oct.-2011

Prolongation des mesures de crise et exécution de l´accord interprofessionnel 2011-2012
18-avr.-2011

Tout savoir sur l´Accord interprofessionnel 2011-2012
28-févr.-2011

IHOES (Jemeppe): la mémoire de l´Histoire
07-févr.-2011

Vers un retour en force de l´inflation?
12-janv.-2011

Note du conciliateur (3 janvier 2011): ce qui serait régionalisé
06-janv.-2011

1960 - 1961: une expo et un journal pour "la grève du siècle"
09-déc.-2010

Libéralisation du rail en Europe: chronique d´un échec annoncé
17-nov.-2010

"Colectivo Generación Lorca", la mémoire des immigrés espagnols sur le web
14-juin-2010

Analyse 6com: Aux urnes, citoyens... flamands!
11-juin-2010

La droite a encore frappé près de chez vous: 11 clips pour décoder la crise
10-juin-2010

Juin 2010: carnet de campagne
19-mai-2010

Les élections législatives, comment ça marche?
11-mai-2010

Envie de changements (habitation/mobilité): des primes à portées de mains !
09-mai-2010

La Fête du 1er mai à Liège et Verviers
30-avr.-2010

Conflit à Techspace Aero (Milmort): des prépensions pour l´embauche de jeunes
30-mars-2010

Chasse aux chômeurs: Un bon accompagnement vaut toujours mieux qu´un contrôle stérile
25-févr.-2010

Imeco (Grâce-Hollogne): un jugement favorable qui devrait faire du bruit
09-févr.-2010

Le congé parental, source de bien-naître... et de bien grandir
15-déc.-2009

Les budgets fédéral, régional et communautaire par mots-clés
14-oct.-2009

L´homme qui valait 35 milliards
27-août-2009

Le retour à l´avant-plan de la réduction collective du temps de travail
02-juin-2009

Juin 2009: carnets de campagne
28-mai-2009

Elections régionales et européennes, mode d´emploi
28-avr.-2009

Evénement 6com: ciné-débat ce lundi 27 avril
24-avr.-2009

La Fête du 1er mai à Liège et Verviers
16-avr.-2009

AIP 2009-2010 : les éco-chèques pour stimuler le pouvoir d´achat
23-mars-2009

Tableau de bord du secteur automobile mondial
26-févr.-2009

Wallonie et grèves: le triomphe de l´intox
24-févr.-2009

Le statut unique au Luxembourg
03-févr.-2009

En direct du Forum social mondial
27-janv.-2009

Le plan anticrise wallon
12-janv.-2009

Les groupements d´employeurs
09-janv.-2009

Debunne (FGTB) a eu son mot à dire jusqu´à la fin
22-sept.-2008

Le Fonds social chauffage septembre 2008
16-sept.-2008

Les bus moins chers pour les jeunes
02-sept.-2008

Accidents mortels survenus dans la sidérurgie liégeoise depuis octobre 2002
01-sept.-2008

FGTB Métal Liège-Luxembourg: élections sociales 2008
28-mai-2008

Elections sociales 2008: le calendrier des métallos liégeois
07-mai-2008

Verhofstadt III: des paroles aux actes?
18-mars-2008

Gandrange: la Lorraine se bat pour la survie de l´aciérie
14-févr.-2008

Métallos MWB Liège-Luxembourg: chronologie 2007
29-janv.-2008

Le Fonds social chauffage 2008
14-janv.-2008

Représentation syndicale dans les PME: le projet d´accord
29-nov.-2007

Marc Tarabella (PS): "Je suis un homme de terrain"
05-nov.-2007

125 ans des métallos FGTB de Verviers
04-oct.-2007

Ce que nous propose Yves Leterme (CD&V)
06-août-2007

Trop chaud pour travailler ?
26-juin-2007

Elections fédérales 2007: les propositions politiques sur les thèmes clés
04-juin-2007

Regards croisés: Francis Gomez (FGTB Métal) et Jean-Claude Marcourt (PS)
21-mai-2007

Le 1er mai, une histoire de combat
26-avr.-2007

Fonds spéculatifs et fonds de pension à l´assaut de l´économie
14-févr.-2007

Le Fonds social chauffage
17-janv.-2007

FGTB Métal Liège-Luxembourg: chronologie 2006
17-janv.-2007

Tout ce que vous devez savoir sur les négociations interprofessionnelles
08-janv.-2007

Premier congrès d´orientation des Métallos Wallonie-Bruxelles
09-déc.-2006

La Libéralisation des marchés du gaz et de l´électricité
28-oct.-2006

Contrat premier emploi: un dossier 6com pour comprendre
21-sept.-2006

Elections communales 2006: ce qui va changer
04-sept.-2006

Syndicats et intérim: réguler et contrôler la flexibilité du marché du travail
17-juin-2006

Des 6cofiches économiques pour décoder l´actu
15-juin-2006

Les détecteurs d'incendie obligatoires dès le 1er juillet prochain
03-juin-2006

OPA de Mittal Steel sur Arcelor: séisme dans la sidérurgie mondiale
01-juin-2006

Réduction sur le gaz naturel
30-mai-2006

'Avec l'extrême droite, la cible c'est toi': des outils pour la démocratie
14-mars-2006

Inbev met en bière Jupille: une surprise, vraiment?
01-mars-2006

Augmentations salariales et indexation automatique
11-févr.-2006

Réduction sur le gaz en vrac et le pétrole lampant
20-janv.-2006

Economie sociale: un dossier pour comprendre
12-déc.-2005

Le 'Pacte de solidarité entre générations'
11-oct.-2005

Récupérer la TVA sur ses factures de mazout
10-oct.-2005

Les acteurs du redéploiement économique liégeois
07-avr.-2005

Série: Pays de Liège - C'est grave docteur?
03-avr.-2005

Arcelor: retour sur trois ans de mensonges
02-avr.-2005

AIP 2005-2006: un dossier pour comprendre
31-janv.-2005

Forum social mondial - Porto Alegre - du 26 au 31 janvier
26-janv.-2005

Congrès de la CISL - Miyazaki 2004
07-déc.-2004

La directive Bolkestein, une nouvelle attaque contre l'Europe sociale
28-nov.-2004

Explosion à la cokerie d'Ougrée: du drame au procès
12-sept.-2004

A l'aube des élections régionales, bilan socio-économique de la Wallonie
07-mai-2004

Elections sociales 2004: portraits d'entreprises
07-mai-2004

Les élections sociales vues par L'Echo
03-févr.-2004

La convention pour l'avenir de l'Europe
13-nov.-2002

L’influence des progiciels de gestion intégrée sur le vécu des travailleurs
11-nov.-2002

Les services de la FGTB Liège-Huy-Waremme
17-mai-2002

La FGTB wallonne et le développement durable: perspectives
20-mars-2002

 

Copyright © 1995-2002 @beris.com
Telephone : +32 (0)4 349 07 05


6com