Ecrivez-nous Accueil Indice Imprimer S'abonner A propos de nous... Nos autres sites www.6com.be Plan du site
Inscrivez-vous
L'actualité Edito; Vie syndicale 6cofiches Dossiers Liens

Bienvenue sur 6com.be
21 Avril 2021

:: 6cofiches ::

Le dumping social

Le dumping est une pratique commerciale qui consiste, pour une même entreprise, à vendre ses produits ou services sur les marchés extérieurs à des prix inférieurs à ceux qui sont pratiqués sur le marché national ; parfois à des prix qui ne couvrent pas l’ensemble des coûts de production.
 
Plus récent, et souvent à connotation péjorative, le concept de dumping social est plutôt utilisé pour désigner la concurrence sociale entre les travailleurs. Cette notion correspond à la possibilité de choisir, entre deux législations du travail, celle qui impose le moins de contraintes sociales ou économiques. Ainsi, selon les cas, il peut désigner :
 
-             Le fait de chercher à profiter des différences tant de rémunérations que de réglementations du travail entre pays ou régions.
-             Le renoncement aux avantages salariaux et/ou sociaux acquis au fil du temps afin d’attirer des entreprises ou de les convaincre de rester. Il désigne alors une sorte de course au moins-disant social.
-             La remise en question du juste jeu concurrentiel du commerce international en recourant à des pratiques discutables sinon intolérables : non-respect des règles les plus élémentaires en matière de sécurité et d’hygiène sur les lieux de travail ou de protection  de la santé des riverains et autres consommateurs/travailleurs, travail des enfants, absence de liberté syndicale ou de protection sociale élémentaire…
 
 
Les conséquences du dumping social seraient dès lors diverses :
 
-             La perte des emplois des pays riches au profit des travailleurs des pays pauvres ;
-             La désindustrialisation précipitée des pays riches ;
-             La réaction protectionniste des pays riches au sein de l’OMC ou d’autres institutions internationales ;
-             L’exploitation des travailleurs des pays pauvres dans des conditions d’emploi inadmissibles ;
-             L’élévation des niveaux de vie dans les pays émergents ou en voie de développement ainsi que l’augmentation des inégalités dans les pays industrialisés à économie de marché.
 
 
Le dumping social peut donc intervenir à deux niveaux :
 
I.                   Entre zones géographiques
 
En effet, cette forme de concurrence ‘déloyale’ peut survenir entre régions ou entre Etats, dont le coût de rémunération et de la protection sociale (c’est-à-dire les charges sociales et autres impôts sur le travail) de l’un est plus faible que l’autre. Dans le cas présent, le but premier du dumping social est clairement d’attirer les entreprises dans une zone géographique précise en leur permettant de diminuer leur coût du travail.
 
 
 
 
 
De nombreuses entreprises - et pas seulement les multinationales -, n’hésitent pas aujourd’hui à délocaliser tout ou partie de leurs activités vers des pays où les charges sociales et salariales sont inférieures, et s’en désintéressent tout aussi rapidement au profit d’autres pays ou régions encore plus ‘compétitives’.
 
Exemple : L’industrie du textile en Europe et aux USA, ces vingt dernières années.
Du fait tout particulièrement du dumping social, l’industrie textile tant européenne que nord-américaine a quasiment disparu au cours des deux dernières décennies. En effet, l’immense majorité de cette industrie a été relocalisée d’abord dans les pays du Maghreb ou au Mexique, puis en Chine et en Inde, avec toutes les conséquences socio-économiques catastrophiques que l’on peut deviner tant pour l’Europe ou les USA qu’ensuite pour leur voisin mexicain ou le Maghreb !
 
 
II.                 Au sein d’une même zone géographique
 
Le dumping social peut également survenir entre entreprises d’une même région, où certaines ont des pratiques sociales moins coûteuses que d’autres ; notamment parce qu’elles proposent des avantages sociaux moindres que leurs concurrentes voire parce qu’elles engagent de la main d’œuvre illégale ou clandestine…
 
Par exemple, si le salaire minimum est sensiblement plus bas en Roumanie qu’en Hongrie, l’entreprise (hongroise ou d’origine étrangère), établie en Hongrie, aura tendance à faire venir davantage de travailleurs roumains en lieu et place de travailleurs locaux, hongrois. Ces travailleurs seront alors soumis aux conditions de leur pays d’origine - c’est-à-dire la Roumanie-, financièrement plus intéressantes pour l’entreprise en question. Les travailleurs hongrois auront dès lors plus de soucis à se faire quant à leur chance de conserver leur emploi tandis que les demandeurs d’emploi en Hongrie éprouveront probablement toujours plus de difficulté à sortir du chômage en présence de pareilles pratiques.
 
Par ailleurs, le dumping social peut également avoir lieu entre employés, tout particulièrement lorsque le taux de chômage est élevé et que la concurrence entre travailleurs, entre demandeurs d’emplois ou entre ces deux catégories d’acteurs est vive ! Certains acceptent d’être plus flexibles (ex. : en n’exigeant pas de se faire rémunérer les heures sup’, en ne réclamant pas d’augmentation salariale, en ne revendiquant pas l’exercice de ses droits syndicaux, etc.) et de travailler pour des salaires plus faibles que lorsque le marché de l’emploi est moins tendu.
 
 
On peut donc considérer que le dumping social désigne toute pratique consistant, pour un Etat ou une entreprise, à violer, contourner ou dégrader le droit social qui est d’application - aux niveaux régional, national, européen ou international -, afin d’en tirer un avantage économique notamment sur le plan de la compétitivité.
 
Stéphane Balthazar

   - Droit social
      - Aux marches du Palais
         1.666 euros comme prime de crise pour les ouvriers licenciés  
         Banksys-Atos: le fisc n'a pas tous les droits  
         Chasse aux chômeurs: autant savoir ce que l'on risque  
         Comment juger du salaire auquel a droit un mécanicien  
         Contrôle et certificat médical : le travailleur a des droits  
         De deux jobs à aucun: un employeur condamné pour abus de droit  
         Discriminations: deux condamnations exemplaires en France  
         Dumping social: un avis partagé de la Cour européenne de Justice  
         Elections sociales: la protection s'applique aux non-élus successifs  
         Entreprise reprise, nouveau contrat: prudence!  
         Etre soupçonné de vol n'équivaut pas à être un voleur  
         Etre une femme salariée, c'est pas si facile  
         Exiger un préavis peut être un abus de droit  
         Faute grave : une question d’appréciation  
         Force majeure: l'employeur ne peut pas faire n'importe quoi  
         Harcèlement: une condamnation qui ne fait pas injure à la Justice  
         Indemnité complémentaire de préavis et faute grave  
         La Cour européenne de Justice malmène les droits sociaux  
         La signification d'une décision judiciaire fixant une astreinte  
         L'abnégation de l'employeur peut lui coûter cher  
         L'abus nuit en tout, mais pas toujours au licenciement  
         L'alcool, non! Une convention collective, oui!  
         Le crédit-temps n'empêche pas le licenciement  
         Le licenciement est abusif s'il n'est pas fondé sur des faits objectifs  
         Le respect de la vie privée du travailleur est une obligation de l'employeur  
         Les absents au travail n'ont pas toujours tort  
         Les intérimaires sont des travailleurs presque comme les autres  
         Licenciement d'une femme enceinte: restructurer ne suffit pas  
         On ne doit pas tout dire son employeur  
         Ouvrier-Employé: un arrêt important de la Cour Constitutionnelle  
         Pas d'ancienneté pendant la formation en entreprise  
         Peut-on avoir une activité accessoire pendant une période d'incapacité?  
         Piquets de grève et astreintes: un recours peut être utile  
         Prescription contractuelle et délictuelle  
         Quand le patron se trompe de cible  
         Quand les employeurs prennent les travailleurs en grippe...  
         Quelle rémunération pour les gardes dormantes?  
         Rémunération : les intérêts de retard sont dus sur le « brut »  
         Suicide à l'entreprise: Renault condamnée pour faute inexcusable  
         Surveillance vidéo: zoom sur la CCT 68  
         Un délégué licencié illégalement par Arcelor Tailored Blank Liege  
         Une plainte pour harcèlement n'empêche pas tout licenciement  
      - Chiffres
         Indices des prix à la consommation  
         Les salaires de base dans la métallurgie  
      - Contrat de travail
         Bénévolat: quelques règles pour le défraiement  
         Droits et obligations  
         La clause d'essai  
         Le contrat de travail à durée déterminée  
         Le contrat de travail de remplacement  
         Le contrat de travail intérimaire  
         Le contrat de travail temporaire  
         Le contrat de travail, c'est quoi?  
         Le contrat pour un travail défini  
      - Crédit-temps, diminution de carrière, mi-temps
         a) La convention collective  
         b) Crédit-temps et négociations sectorielles  
         c) Conditions et modalités d'octroi  
         d) Le crédit-temps  
         e) Diminution de carrière d'1/5e   
         f) Les travailleurs de plus de 50 ans  
         g) Les mesures transitoires  
         h) Le congé parental  
         i) Soins pour proches gravement malades  
         j) Les soins palliatifs  
         La flexibilité au travail  
         Le congé éducation payé  
      - Elections sociales
         De la protection d'un suppléant  
         Et quand il n'y a pas de CPPT?  
         Janvier, un mois à ne pas négliger  
         Les fils de décembre nous reviennent en mai  
      - Licenciement
         Essai employé  
         Essai ouvrier  
         La grille Claeys  
         Le contrat à durée déterminée (CDD)  
         Le licenciement collectif  
         Le licenciement collectif (indemnités)  
         Le licenciement individuel (employé)  
         Le licenciement individuel (ouvrier)  
         Le licenciement multiple  
         Le licenciement pour faute grave  
         Les travailleurs protégés  
         Les travailleurs protégés (DS, CPPT, CE)  
      - Remboursement des frais de transport
         Minimum légal  
         Ouvriers métallos  
         Trajet domicile-travail en train: part patronale  
      - Restructuration d'entreprise
         Check-list européen  
      - Sécurité sociale
         Indemnités maladies et invalidité  
         Les allocations familiales  
      - Vie en entreprise
         Violence ou harcèlement moral ou sexuel au travail  
   - Economie
        
        
      Les régimes de pension  
      - Divers
      - Organismes internationaux
         L’OCDE  
         L’Organisation mondiale du commerce (OMC)  
         La Banque centrale européenne (BCE)  
         La politique européenne de la concurrence  
         Le FMI (Fonds monétaire International)  
         Le fonds européen d'ajustement à la mondialisation  
         L'Organisation internationale du travail (OIT)  
      - Organismes nationaux
         La Banque Nationale de Belgique (BNB)  
         Le Bureau fédéral du plan  
      - Termes économiques
         La récession  
         Le chômage économique  
         Le commerce équitable  
         Le dumping social  
         Le Produit intérieur brut (PIB)  
         L'Ebitda (Earnings before interest, taxes, depreciation and amortization)  
         Les intérêts notionnels  
         Les offres publiques (OPA, OPE, ...)  
         Les pays émergents  
         Mondialisation et globalisation  

 

Copyright © 2002 @beris.com
Telephone : +32 (0)4 349 07 05